17 Nov 2018 00:00:00 AM Breaking News
Nearly Rs 1 million a month for Economic Development Board CEOMauritius signs three loan agreements with Saudi Fund for DevelopmentElectoral Reform : Discrimination against Minority Protection Vidur Ramdin: "Pursuing my African Dream"Does Rama Sithanen’s PhD student thesis on electoral systems make him an expert on electoral reform?Imran Khan's first goal: Dutch caricature contest cancelledEmirates to add fourth daily flight to RiyadhYoplait Mauritius DOES NOT contain GelatineMobile mosque to welcome Muslims to JapanL’Arabie Saoudite offre Rs 1,7 milliards pour l’hopital de FlacqPravind Jugnauth : « mo pou veiller a ceki tou communaute so droit respecterBest Loser System Introduced to Protect Minorities Pravind Jugnauth assiste a l'Iftaar au Gymkhana Hall, Port LouisPravind Jugnauth partage l’iftaar avec les fidèles de l’Al-Madinah de TrioletHajj 2018 : Soodhun fait baisser le coût du billet d’avionDr Ameenah Gurib-Fakim among 70 of the Most Inspirational Women Leaders Impacting the World in 2018Une équipe de football Pakistanaise en visite à Maurice Pravind Jugnauth : « l’histoir enn zur pou ekrir lor ceki noun fer… »Interdiction de porter le tika dans un hotel: Nivedita Nathoo et la Hindu Human Rights montent au créneauSBM: les gagnants du Concours National de Peinture récompensésSaudi doctors offer free medical check up at Vacoas Phoenix Town HallLa Citizen Support Unit: 24 529 cas résolus en une année8eme cérémonie de remise de chèques par la Mauritius Telecom Foundation à neuf organisations non-gouvernementales à RodriguesPromoting the Mauritius International Financial Centre in the GulfCelebrating 50 years of economic progress and developmentMauritian Diaspora in UK celebrates Golden Jubilee of our IndependenceRafic Soormally honoured at Mauritian Achiever’s Award (UK) 2018Saudi doctors offer free medical check up in Port Louis and VacoasAlitalia de retour a l'ile Maurice apres 20 ansDr Ameenah Gurib Fakim Chief Guest at the 7th edition of Sharjah's International Government Communication Forum (IGCF)Les crochets de Sparkling Angel

Interdiction de porter le tika dans un hotel: Nivedita Nathoo et la Hindu Human Rights montent au créneau


Les membres du Hindu Human Rights (HHR) organisera un « Yajña», (un rite védique), ce dimanche 15 avril en face de l’hôtel, The Residence sur la plage de Belle-Mare. Ils s’opposent à la décision d’interdire aux employées de porter le « tika » durant les heures du travail. Le président, Vidya Kowlessur, a tenu à souligner que l’association Hindu Human Rights, en collaboration avec le Hindu Common Front, offrira tout le soutien nécessaire aux employés de l’hôtel. Il fait un appel aux membres du public de toutes les communautés de venir apporter leur soutien aux employés de l’hôtel dans leur combat. Une des employées, Sulekha a reçu un troisième et dernier avertissement du management de l’hôtel, ce matin. Nivedita Nathoo, activiste sociale, a expliqué à la presse l’importance du port du tika dans l’hindouisme et elle fait un appel a l’hôtel en question pour faire preuve de sagesse. Ella a aussu lancé une campagne sur Facebook sous le thème « MyTikaMy Pride » invitant les femmes hindoues a prendre un selfie avec leur tika et a poster les photos sur facebook, en signe de solidarité avec les employées de l’hôtel.

 

 

Par ailleurs, dans une déclaration à Iqra News, la Madinah Economic Social and Cultural Organisation (MESCO) dit condamner sévèrement l’interdiction par une hôtel aux employées de foi hindoue de porter le ‘tika’. La MESCO dit que notre Constitution garantie la liberté et les pratiques religieuses, quelle que soit l’appartenance ethnique, et nous devons œuvrer pour préserver nos droits et libertés et promouvoir l’harmonie sociale qui règne dans notre pays multiracial. La MESCO ne trouve absolument aucune raison d’interdire le ‘tika’ et fait un appel aux autorités pour voir ce cas de près car tout le monde a le droit de pratiquer sa foi sans crainte ni représailles. La MESCO offre tout son soutien aux employées ainsi qu’à Nivedita Nathoo, qui organise plusieurs campagnes de sensibilisation sur cette controverse. 

De son côté, le ministère du Travail, des Relations industrielles, de l’Emploi et de la Formation a émis le communiqué suivant: 


COMMUNIQUÉ DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS INDUSTRIELLES, DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION

 

Affaire l’hôtel The Residence

 

Le ministère du Travail, des Relations industrielles, de l’Emploi et de la Formation tient à préciser les actions prises dans le litige opposant certains employés de l’hôtel The Résidence à leur direction.

La direction de l’hôtel  a demandé à ses employés de ne plus porter le « Tika ».

Le ministère avait été sollicité par des employées de The Residence qui contestaient  ce règlement imposé par la direction.

Le ministère avait réuni tous les partis concernés dans cette affaire et avait sollicité l’avis du parquet sur la question.

La position du parquet avait été communiquée à la direction de The Residence, par le ministre du Travail, mais cette dernière n’a pas voulu obtempérer.

Face à ce refus, le ministère a entamé des procédures légales pour poursuivre l’employeur au criminel  pour non respect de l’article  4 de l’Employment Rights Act qui protège un employé contre toute forme de discrimination au travail.  L’affaire  a aussi été référée au  Commissaire de Police et à la Commission Nationale des Droits Humains.   

 

Ce vendredi 13 avril 2018